TROP
Jean Charlebois / Robert Charlebois

Trop de moutarde dans vos hot-dogs
Trop de monde dans l'annuaire, ça me bug
Trop de sapins morts pour vos journaux
Trop de noms propres qui sont des beaux salauds
Trop de politiciens cornichons
Trop de téléthons pour faire le motton
Trop d'émissions pour vendre du savon
Trop de gnochons qui ploguent leurs trucs cons

Trop, trop de toute c'est pas bon pantoute
Trop d'amour, c'est pas suffisant
Trop aimable qu'on dit quand on sait pus quoi dire
Trop busy, trop frette, trop loin, trop cheap

Trop de nintendo, ça rend nono
Trop cher, les enfants, passez-vous en
Trop d'impôt, y fly à Nassau
Trop de papiers à signer tout le temps
Trop de fonctionnaires, ça fonctionne pas
Trop de dinde, pas de farce, y a pus d'atocas
Trop de joueurs sur la glace, maudit cocombre
Trop tôt trop fard, ah ben ça c'est le comble

Trop, trop de toute c'est pas bon pantoute
Trop d'amour, c'est pas suffisant
Trop aimable qu'on dit quand on sait pus quoi dire

Trop de parkings, on peut pus vivre en ville
Trop de règles de grammaire, c'est débile
Trop de Toyota, pas assez de Renault
Trop de virus qui veulent nous faire la peau
Trop de beurre dans les artères tu meurs
Trop de cochonneries dans l'eau, ça m'écoeure
Trop de monde booké sur le même avion
Trop beau pour être vrai, trop c'est trop

Trop, trop de toute c'est pas bon pantoute
Trop d'amour, c'est pas suffisant

Trop de pitbuIIs qui font pipi partout
Trop de monde aux vues la face dans le pop-corn
Trop fatigué pour aller travailler
Trop paqueté, la veille au bloody-mary
Trop de femmes toutes seules à l'île-des-Soeurs
Trop de peines d'amour, c'est pas bon pour le coeur
Trop de monde chic qui parle juste de fric
Trop de deux de pique qui font de la critique

Trop, trop de toute c'est pas bon pantoute
Trop d'amour, c'est pas suffisant
Trop aimable qu'on dit quand on sait pus quoi dire
Trop busy, trop frette, trop loin, trop cheap