DIX ANS
Réjean Ducharme / Robert Charlebois

Le soir après l’école on voyageait
On prenait le bateau rue St-Laurent
Il n’avait pas de mât pas de voile, on lui en donnait
Même des drapeaux
L’amour fournissait tout, tout
Puis au bout de la ligne 55
On s’en revenait
On ne voyait pas nos arrêts passer

On a eu des secrets qu’on s’est cachés
Notre île s’appelait chambre à louer
Il y avait des palmiers sur les murs
Le sel sur ta peau
Même le soleil au milieu du lit tout tout (doux?)
On avait tout le temps le printemps qui recommençait
On ne voyait pas les journées passer

On revient du bureau
On est crevé
Plus de temps, plus la tête à voyager
On bataille, on chamaille, on travaille à gagner sa vie
Puis on s’aperçoit que l’on a perdu le goût
Qu’est-ce qu’on a, qu’est-ce qu’on fait affalé devant la télé
On n’a pas vu 7-8-9 ans passer

J’ai trouvé dans mes mains un vieux tricot
Qu’on portait tous les deux comme un drapeau
Je l’ai mis ce matin, j’ai eu chaud et comme le goût (le cou? le bout?)
Mais tout est fini et il faut rester debout
Des passants, des curieux sur le quai ou la marée brisée (où la mer est brisée?)

Auriez-vous vu notre bateau passer