QUÉCAN BLUES
Robert Charlebois

Ça fait longtemps que j'ai rien écrit
Je vais vous lâcher mon dernier cri
Y'en a qui pensent que j'ai tout dit
Qui s'imaginent même que chu fini
Les autres attendent la fin de ma phrase
Y trouvent moins "hip" depuis que je me rase
Y aimaient mieux ça quand je me fâchais
Dans le temps que je faisais peur aux français
D'autres qui trouvent que le joual c'est ben laid
Pi qui chialent quand je chante en anglais
ça veut dire quoi être québécois

Des fois chu pu sûr ma race
Je lève mon collet je me cache la face
Je nous regarde vieillir entre deux grosses "Mol"
Le corps raide pi les oreilles molles
Je nous vois nous mirer d'in vitrines
Des deux bords de la rue Ste Catherine
J'entends nos "quand qu'on Si j'aurais"
On a pu les chansons qu'on avait
On est des "Gypsies" oubliés
Par les amis de Jacquet Cartier
On est loin d'être sorti du bois

C'est pu le moment de faire des "party"
Nous avons notre identité
Au lieu de s'en féliciter
Le temps est venu d'éclater
Arrêtons de nous regarder le nombril
C'est un chapitre déjà écrit
Faut pu se contenter des croûtes
Faut devenir les meilleurs en "toute"
Ça fait trois cents ans qu'on se berce
Au lieu de s'occuper de note commerce
Pendant que nixon suce le Québec
Sous l'oeil de "CONNAIS RIEN FRONT SEC"

Si les États prennent le terrain
Y va nous rester moins que rien
Sans pays sans patrie sans "job"
On va se retrouver pauvres comme Job
Faut leur montrer qu'on est "capab"
Autant que les Juifs et les Arabes
Faut s'appuyer, faut s'entraider
Bâtir une grande armée d'idées
Et faire de la Nouvelle France
La terre promise de l'espérance.