7 HEURES DU SOIR
David McNeil / Robert Charlebois

Je vais m’asseoir
Devant l’ivoire
Du grand piano

D’un bar sans âge
Sorti d’une page
De Longfellow

Deux ou trois notes
Que je pianote
Dans cet hôtel
Au bout du monde

Deux ou trois croches
Qui nous rapprochent
Quelques secondes

On peut tous vivre sans maison
Dans des cabanes, dans des cartons
Les plus chanceux des vagabonds
Vivent en avion

Le ciel est par-dessus le toit
Les poètes ont souvent raison
Mais vivre libre ou en prison
Ça sert à quoi
Quand c’est sans toi

Traîne un blue jean
Et j’imagine
Revoir la couleur
De tes yeux

Vert marigot
Et l’indigo
Des mers de Chine

Au bar une robe
Que même Jacob
Aurait pu prendre
Pour une échelle

Bas La Perla
Montant vers la
Tour de Babel

On peut tous vivre sans maison
Dans des cabanes, dans des cartons
Les plus chanceux des vagabonds
Vivent en avion

Le ciel est par-dessus le toit
Les poètes ont souvent raison
Mais vivre libre ou en prison
Ça sert à quoi
Quand c’est sans toi

Toutes les roulottes
De ma bohème
Mes solitudes et mes poèmes
Le bleu dont je teinte mes notes

Trois mots d’anglais
Pas les plus laids
Juste pour te dire
Forget me not