HÔTEL CENTRAL
Jean Charlebois / Robert Charlebois
Bienvenue, welcome, on fait les choses en grand
Soupe aux gourganes et platée d'éperlans
Les cigales chantent dans le cap aux Corbeaux
Les corneilles craillent que l'été est chaud

Joseph Simard vient de vendre une Buick
Le petit Dufour a pogné un porc-épic
Henri s'en va à la pêche à l'hôtel
La truite est belle dans le ruisseau Michel

Le ciel de juillet dans la baie Saint-Paul
File au fil de l'eau jusqu'à Trois-Pistoles
Les montagnes se chauffent le dos au soleil
L'île aux Coudres, dans les moutons, sommeille

Les goélettes sortent à la queue leu leu
Le vent du large siffle dans les épinettes bleues
Des becs-scie papotent dans les foins salés
Les filles de la Baie sont belles comme l'été

Le ciel de juillet dans la baie Saint-Paul
File au fil de l'eau jusqu'à Trois-Pistoles
Les amoureux s'enlacent au bout du quai
Des goélands rient de les voir se becquer

Y a de la pitoune sur le quai de saint-Iréné
Ça sent le varech, l'eau salée, en péché
Sur les pelouses du Manoir de la Malbaie
Les Américains sont-y mal attifés

Le ciel de juillet dans la baie Saint-Paul
File au fil de l'eau jusqu'à Trois-Pistoles
Les amoureux s'enlacent au bout du quai
Des goélands rient de les voir se becquer

Le clocher brille comme une étoile dorée
Au café Moderne voilà la grande poudrée
Les montagnes se chauffent le dos au soleil
L'île aux Coudres, dans les moutons, sommeille