TREIZE ANS
Robert Charlebois
Personne t'aime y a rien d'drôle
Tout est trop long trop bête
Même le rock and roll
Que t'écoutes à tue-tête
Tes journées finissent plus
Tu rentres à peine aux vues
Il te reste les revues
La télé ou la rue
Treize ans treize ans
Ni petit ni grand

Ni homme ni enfant
Les jupons de satin
Te font déjà loucher
Tu voudrais leur toucher
Caché dans tes tintins
T'enfouirais ton visage
Dans une paire de pains chauds
Mais les filles de ton âge
N'en ont pas d'assez gros
Tu provoques demain
En regardant tes mains
Qui grandissent trop vite
Et ton astre s'agite
Les pieds un peu trop grands
Le ventre un peu trop blanc
Et des désirs troublants
Que personne ne comprend
Treize ans treize ans
Ni petit ni grand